Logo du Club

Club royal des
gastronomes de Belgique

fr | en

Hainaut 1958 - La journée gastronomique à Mons

(De notre envoyé spécial.)

Le Soir, 23 mars 1958, p. 3

 

Mons, 22 mars.

Après l'inauguration de l'exposition et l'hommage rendu, vendredi, à Mons, à ce grand météore de l'art que fut Vincent Van Gogh, la Fédération provinciale du tourisme a organisé, samedi, en cette même ville, une Journée gastronomique dans le cadre des manifestations prévues par la province de Hainaut en 1958.

Cette Journée, placée sous la présidence dynamique et efficiente de M. Alexandre André, président du Conseil provincial, a débuté à 11 h. 30 au Théâtre de Mons par une dégustation offerte par les brasseurs hennuyers, sous le patronage attentif de la confrérie des chevaliers du Fourquet, présidée par M. Léon Wielemans.

A 12 h. 30, le corps de ballet du Théâtre royal de Mons a interprété le ballet du Tastevin. Cette chorégraphie, dont le scénario avait été imaginé par le regretté René Lézoulet, avait d'ailleurs créée, il y a quelques années, à Mons, lors des manifestations organisées par les chevaliers du Tastevin. Et c'est avec le même intérêt et avec le même enthousiasme de jadis que l'on a revu les évolutions des danseuses dans un excellent décor, reproduisant le célèbre château du clos de Vougeot et les riches vignobles qui l'entourent.

Après cet intermède très applaudi, les quelque trois cents invités ont gagné la salle gothique de l'Hôtel de ville, dans laquelle a été servi un déjeuner digne de toutes les appellations gastronomiques. Arrosé des meilleurs crus du bordelais et de la Bourgogne, cet excellent repas, dont les sauces avaient été préparées à la bière de chez nous, fut assurément délectable.

Au dessert, M. Alexandre André, inspirateur et organisateur de cette remarquable Journée, a excusé M. Cornez, gouverneur du Hainaut, qu'une indisposition empêchait d'assister à ces agapes puis a marqué la solidarité qui unit du point de vue touristique les provinces du Hainaut et de la Flandre occidentale, jumelées pour la circonstance.

M. André a salué les sociétés vineuses et gastronomiques représentées en insistant sur les objectifs humains et philanthropiques poursuivis par ces joyeux groupements.

M. van Outryve d'Ydewelle, gouverneur de la Flandre occidentale, a exprimé, à son tour, la solidarité qui unit les deux provinces sur le plan touristique, celles-ci étant complémentaires et non concurrentes. Le gouverneur a terminé en soulignant la qualité de l'accueil et les beautés artistiques hennuyères et en célébrant le Hainaut au travail.

M. Arthur Haulot, commissaire général du Tourisme, en flamand puis en français, a félicité le Hainaut et sa fédération de ses réalisations en matière touristique. Il a ensuite glorifié le folklore qui prend toute sa valeur, a-t-il dit, dans notre vie qui tend trop à s'uniformiser.

Après que MM. Teddy Beauvoisin et Georges Van Wayenbergh, eurent entonné tes chansons à botte, reprises en chœur par l'assistance, M. Morren, président du Club des gastronomes, puis M. Léon Wielemans grand maître de la Confrérie des chevaliers du Fourquet, ont fait l'apologie de la cuisine et de la bonne bière de chez nous.

Le notaire Marcq, d'Anderlues, reçut l'insigne attribué au propriétaire de la meilleure cave de Belgique, et le repas s'est achevé dans I'atmosphère enthousiaste des refrains et des chansons.

G. D.