Logo du Club

Club royal des
gastronomes de Belgique

fr | en

Le club des gastronomes reçoit les chroniqueurs français

Le Soir, 31 mai 1964, p. 7

 

Le Club des gastronomes, présidé par M. Francis Geerts, a reçu les chroniqueurs français spécialisés à la table et à la bonne chère.

Cette délégation, comprenant une vingtaine de participants dont M. Léon Beyer, maire d'Eguisheim et viticulteur alsacien, a consacré sa première visite dans notre capitale à une brasserie de gueuze-lambic où des dégustations ont été faites de ce breuvage spécifiquement bruxellois.

Ensuite, le groupe s'est rendu à la C. E. R. I. A. où il s'est particulièrement intéressé au dispositif mis en œuvre pour se renseigner sur la qualité des produits alimentaires et déceler les fraudes dont ils seraient l'objet.

Nos confrères français ont gagné le château du Karreveld, mis à leur disposition pendant leur séjour, accueillis par M. Machtens, sénateur et bourgmestre de Molenbeek-St-Jean, qui leur a souhaité une cordiale bienvenue.

Le soir, un diner de gala e été donné sous la haute direction de M. Van Hoorebeek.

Plusieurs allocutions ont été prononcées, rendant hommage à la haute qualité des mets servis au cours de cet excellent repas par des pages en costumes Louis XV et portant perruque.

M. Francis Geerts a célébré avec chaleur et distinction la gastronomie qu'il a défini comme un art fondamental à notre époque, puis il a fait un vif éloge de la gastronomie française, de ses admirables ressources et de ses grands cordons bleus.

Tour à tour, M. Clos Jouve, président des chroniqueurs gastronomiques de France, puis M. Simon Arbellot, membre de l'Académie des gastronomes, ont parlé avec esprit de la bonne table en réservant une place de choix à la cuisine belge et en louant la cordialité et la somptuosité de l'accueil dont ils sont l'objet.

M. Léon Beyer a suggéré la constitution d'une commission de la gastronomie au sein de la C. E. E., et M Machtens a réclamé la place qui revient à nos bons restaurants dans les guides touristiques français.

La délégation a poursuivi son voyage en Belgique par la visite des grandes cuisines et installations où sont préparés les approvisionnements destinés aux avions de la Sabena.

Un déjeuner leur a été servi, composé de divers, plats exotiques, ramenés la veille de leur pays de provenance par la voie des airs : selle de renne, cuisses de grenouilles du Japon, fromages européens, etc., et vins français.

G. D.